top of page

Peut-on se préparer aux épidémies, si on ne nous dit pas la vérité ?


Aujourd’hui 27 décembre, c’est la journée de préparation aux épidémies… Selon l’OMS La pandémie de COVID-19 a confirmé le rôle crucial que jouent la coopération internationale et le multilatéralisme dans la réponse aux épidémies et le besoin de préparation !




Depuis le 18 mai 2020 cette vidéo de l'OMS circulent "par-delà les frontières pour accélérer la mise au point de tests, de traitements et d’un vaccin contre la COVID-19, tout en continuant de travailler pour promouvoir la santé et servir les plus vulnérables. Maintenant plus que jamais, le monde a besoin de l’OMS." Sce



Cette propagande mondiale est-elle vraiment efficace

ou cache t-elle autre chose ?



Quand on sait que, même quand les recherches avancent et des solutions trouvées, ces informations sont cachées au large public, il n'y a qu'une élite qui en bénéficie... Ou bien elles sont contreditent par des chercheurs plus en vogue mais moins éthiques !


Un éminent neurologue thaïlandais met en garde contre un lien entre les vaccins à ARNm COVID-19 et les maladies cadiaques qui se multiplient ces derniers jours au sein des plus nantis comme des classes sociales les plus moyennes, pourtant, l'OMS n'en parle pas et n'a engagé aucune action préventive !


"En adoptant la résolution A/RES/75/27 proclamant cette journée, les États Membres de l'ONU soulignent leur volonté d'assurer une participation inclusive, en accordant une attention particulière aux personnes qui sont vulnérables ou se trouvent dans des situations de vulnérabilité, et qui présentent les risques les plus importants d’épidémie.


L'Assemblée générale des Nations Unies invite donc tous les États Membres, les entités des Nations Unies et les autres organisations mondiales, régionales et sous-régionales, le secteur privé et la société civile, y compris les organisations non gouvernementales, les établissements universitaires, les particuliers et les autres parties prenantes concernées, à célébrer chaque année la Journée internationale de la préparation aux épidémies de manière appropriée et en fonction des contextes et priorités nationaux, par des activités d’information et de sensibilisation, afin de souligner l’importance de la prévention des épidémies, de la préparation et de la conclusion de partenariats pour y faire face" Sce.


Il est donc temps que l'on dise la vérité aux populations !

Nos témoignages personnels, feront avancer la préparation inclusive des populations!




"Actuellement chef du Centre scientifique de la Croix-Rouge thaïlandaise sur les maladies infectieuses émergentes, le professeur Thiravat Hemachudha, a déclaré qu’il y avait eu au moins 25 cas de mort subite survenus dans la semaine suivant l’administration d’un vaccin à ARNm COVID-19 à un patient. Tous les décès ont été enregistrés comme résultant d’une myocardite ou d’une péricardite et sont survenus chez des personnes âgées de 45 à 75 ans qui avaient reçu un vaccin à ARNm, a déclaré le Dr Hemachudha dans son message sur Facebook.


Ces 25 cas d’affections cardiaques ont tous été confirmés par des autopsies pratiquées dans la semaine suivant la vaccination à l’ARNm COVID-19.

Cependant, le nombre réel de personnes souffrant de ces deux maladies cardiaques pourrait être beaucoup plus élevé que celui officiellement enregistré, car les études précédentes sur le lien entre la vaccination à l’ARNm et ces maladies cardiaques menées dans le monde entier étaient toutes des enquêtes rétrospectives qui n’incluaient pas les morts subites, a-t-il averti.


Le professeur Thiravat Hemachudha, MD, FACP, qui a reçu de nombreux prix et distinctions, est professeur de neurologie au département de médecine de l’université Chulalongkorn. Il est spécialisé dans les études cliniques, virologiques et immunologiques et fait partie du groupe consultatif d’experts de l’OMS sur la rage ! " Sce



cvfg



A consulter...



Mais encore...







コメント


bottom of page