top of page

37 % des femmes n'utilisent pas internet


PHOTO :Carly Learson/UNFPA Asie et Pacifique

Bien qu'elles constituent près de la moitié de la population mondiale, 37 % des femmes ne sont pas autonomes en matière de technologie pour faire une transaction bancaire, prendre un rendez-vous médical...


l'écart technologique entre hommes et femmes !


Aujourd'hui, les femmes n'occupent que 22 % des postes en intelligence artificielle, 259 millions de moins à ne pas avoir accès à internet , soit 37% de la population féminine mondiale !

  • Seulement 63 % des femmes utilisaient internet en 2022, contre 69 % des hommes (rapport faits et chiffres pour 2022, ITU).

Chercher un renseignement sur internet, s'informer et échanger sur les réseaux sociaux s'avèrent compliqué pour certaines, si bien qu'elles doivent recourir à une aide extérieure !


Quand on sait que dans une vingtaine d'années, 75% des emplois seront liés aux domaines scientifiques et technologiques, et que leur manque de compétences numériques les empêche de s'engager dans des espaces numériques, ce qui diminue leurs possibilités de poursuivre des carrières dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques. Ceci accentue l'écart hommes-femmes. Certaines n'ont pas de téléphone....


Encore aujour'hui les clichés vont bon train : Selon une étude menée en France par Ironhack, un organisme de formation spécialisé dans les métiers du numérique, à la question « Pensez-vous que les femmes peuvent être aussi douées que les hommes dans les métiers liés au numérique ? », seulement 59% des 3.870 personnes interrogées répondent « oui ». L’étude a été réalisée entre le 16 et 28 mars 2022


D’après les 41% des Français·e·s qui pensent que les femmes ne sont pas capables de travailler dans le secteur IT, quatre raisons sont invoquées :

  • Pour 76%, les hommes sont ‘naturellement’ plus doués pour l’informatique ;

  • Pour 64%, ce sont des métiers plus compliqués pour les femmes ;

  • Pour 52%, il s’agit d’un facteur culturel qui tourne davantage les hommes vers le numérique ;

  • 47% estiment que les femmes préfèrent d’autres métiers. (Sce)


Le numérique dominé par les hommes !



En 2019, 15 % de femmes en France comme en Suisse travaillaient réellement dans le numérique (si on retire du calcul les fonctions supports, comme le marketing ou les RH). 11 % seulement en cybersécurité. Elles étaient 12 % en école d’ingénieur.



Selon le rapport DESI 2020, seulement 18 % des spécialistes des TIC en Europe sont des femmes.

Seulement 18,5% des responsables sont des femmes selon l’étude réalisée par l’organisation AnitaB.org en 2019.


D'après une enquête menée en 2021 par l’école informatique Epitech et Ipsos, qui analyse les choix d’orientation des jeunes en fonction de leur genre, les stéréotypes des parents éloignent les filles des métiers du numérique. En effet, seulement 33% des filles sont encouragées par leurs parents à s’orienter vers les métiers du numérique, contre 61% des garçons, alors que les parents sont les principaux prescripteurs en matière d'orientation. (Sce)


L’arrivée du micro-ordinateur dans les années 90 a créé des stéréotypes et des clichés. Les garçons ont été les premiers équipés. le micro-ordinateur en entreprise ont continué à créer le fossé. Les femmes sont devenues de plus en plus rares dans les études puis dans les métiers, informatiques. Pourtant, les femmes ont été pionnières dans le génie logiciel dans les années 1940-1970.



La Journée internationale des femmes sous le thème de l'innovation et des technologies pour l'égalité des sexes



Cette édition 2023 de la Journée internationale des femmes sous le thème de l'innovation et des technologies pour l'égalité des sexes : pour un monde digital inclusif., permet de saluer et de célébrer les femmes et les filles qui défendent l'avancement de la technologie transformatrice et de l'éducation numérique. La célébration explore l'impact de l'écart numérique entre les sexes sur l'élargissement des inégalités économiques et sociales, et permet de mettre également en lumière l'importance de protéger les droits des femmes et des filles dans les espaces numériques et de lutter contre la violence sexiste en ligne, facilitée par les TIC.


Cvfg



Alire auss...








bottom of page