top of page

Aujourd'hui, c'est la Journée de l'homme !

Dernière mise à jour : 21 nov. 2022


Les femmes semblent être plus sensibles à la journée de l'homme

que les hommes eux-mêmes !





Corollaire de la Journée de la femme du 8 mars, cette journée internationale, célébrée seulement dans 60 pays du monde, non reconnue par l'ONU, tous les 19 novembre depuis 1999, par par le professeur Thomas Oaster en hommage à l'anniversaire de son père.

Elle vise à revaloriser le rôle des hommes au sein de la société et mettre en lumière les domaines dans lesquels les différences hommes-femmes, les désavantagent.



Quel est véritablement le symbole

de cette Journée des hommes ?


La première date du 7 février 1992.à Trinité-et-Tobago. Petit à petit, d'autres pays comme la Jamaïque, l'Australie, l'Inde, le Royaume-Uni, le Ghana, la Hongrie (...) ont aussi decidé d'inclure la Journée Internationale de l'homme dans leur calendrier.


Le fondateur de cette journée souhaite "lutter pour l'égalité des sexes et tenter de supprimer l'image négative et stigmatisée qui est associée à l'homme dans notre société".

Que l'on ne s'y méprenne pas, La "toxicité masculine" est bien présente dans nos sociétés occidentales, Les stéréotypes traditionnels dépeignant les hommes comme socialement dominants, accompagnés de traits liés, à la misogynie et l'homophobie, peuvent être considérés comme « toxiques » en raison de leur promotion de la violence, incluant l'agression sexuelle et la violence domestique.

D'autres traits masculins stéréotypés, tels que l'autonomie et la répression des émotions, peuvent être mis en corrélation avec l'augmentation des problèmes psychologiques chez les hommes tels que la dépression, l'augmentation du stress, et l'abus de substances.

D'autres traits traditionnellement masculins tels que le dévouement au travail, la fierté d'exceller dans les sports, et de pourvoir aux besoins de sa famille, ne sont pas considérés comme « toxiques ».



En psychologie, la « masculinité toxique » se réfère à des normes masculines culturelles traditionnelles dans toutes les sociétés du monde, qui peuvent être nocives pour les hommes. Car tous les hommes n'entrent pas dans le cadre de ces stéréotypes. Et certains hommes, souffrent de ces clichés véhiculés : " Les hommes sont tous pareils ! " " Les hommes sont des coureurs de jupons", "les hommes sont des machos".



Malgré les efforts de certains à faire évoluer les mentalités, en créant cette Journée de l'homme, par exemple... En France comme ailleurs encore, très peu la connaissent ou la reconnaissent.


A quand la fin des stéréotypes ?



GVFmédia a voulu vérifier l'intérêt pour cette journée, en intérogeant des hommes et des femmes à l'écrit comme à l'oral. Le résultat a été assez décevant... Sur 100 personnes interrogées anonymement dans les rues de la ville de Montbrison, c'est l'indifférence, l'ignorance voire le dédain, qualifiant cette journée d'inutile et de perte de temps !


Ce qui en est ressorti, c'est que les femmes y semblent plus sensibles que les hommes, les plus âgés plus que les jeunes adultes.


Quelques réactions Montbrisonnaises en direct...


Par contre, si la majorité des personnes, n'en font pas cas, certains hommes partagent volontiers leurs avis...extrêmement touchants ... n'hésitez ^pas à partager vos commentaires à la fin de cet article !


Commentaires recueillis...


"Bonne fête à l'homme qui a pour valeurs l'amour de la famille, de la femme et de l'enfant. Il trouve sa complétude dans l'équilibre et l'Harmonie de la vie. Il se sent en Paix avec la Vie sur toutes ses formes. Il partage ses dons et Il rayonne de joie et de Gratitude.

Bénédictions sur ces hommes à cette image !"

(Patrice. Guannel)



"La place de l'homme au sein de la société n'est plus à faire ou démontrée. Elle est importante tant au niveau de son implication financière pour subvenir aux besoins du foyer donc par le biais de son travail, que par son implication au sein de son foyer à savoir : l'éducation des enfants mais également de sa participation aux tâches ménagères. J'ai été formé à la vieille école et crois que l'homme doit vraiment et être le garant de l'équilibre financier de sa famille. Toutefois, aujourd'hui les choses ont évolué et la femme doit jouer ce rôle également. Cela veut dire que l équilibre est entrain de se faire de cette manière entre l'homme et la femme. Les 2 partagent les différents rôles au sein de la société. Néanmoins, il ne faut pas perdre de vue le rôle d'une femme pour l'équilibre émotionnel de l enfant et celui de l'homme pour les mêmes raisons . Nous admettons que les 2 se complètent dans la société. Les femmes sont aussi capables que l'homme dans le domaine professionnel, sauf pour des tâches très physiques. Finalement la plus grosse différence se situe dans l'apport de chacun, sachant qu'ils sont différents suivant qu' il est homme ou femme . L'homme apporte ce qui est masculin et la femme ce qui est féminin. Sur ce sujet aucune évolution ne pourra se substituer à cet équilibre. Finalement l'homme se trouve dans tous les aspects de la société, aujourd'hui, il prend une grande place à la maison ce qui n'était pas le cas hier. Il cuisine, s'occupe des enfants et de la maison intérieure en plus de l extérieur. "

(Ulric Crétinoir)


Que l'on soit femme ou homme, les stéréotypes ont un impact sur les comportements ou les performances de ceux qui en sont victimes...La première recherche sur le sujet a été menée par deux chercheurs américains, J. Aronson et C. Steele (1995).


A nous de les abattre....pour une pleine et meilleure égalité


cvfg



85 vues0 commentaire
bottom of page